Archives pour la catégorie Bien-être

cartilage-glucosamine-curcuma-biosantesenior

Glucosamine, Jus de Curcuma et anti-oxydants pour vos articulations !

Les douleurs rhumatismales ou les douleurs articulaires sont des maux perpétuels qu’il faut gérer sur le long terme. Les compléments alimentaires comme la glucosamine et le jus de curcuma présentent l’avantage d’être efficaces sans effets secondaires notoires.

cartilage-glucosamine-curcuma-biosanteseniorLes douleurs, que l’on ressent le matin au lever, et qui ne nous quittent plus en hiver, surtout les jours qui précèdent le mauvais temps et la froideur !

Le seul avantage est que l’on saura quel temps il fera le lendemain, car les douleurs articulaires se réveillent ou s’intensifient juste avant l’arrivée d’un orage ou du mauvais temps.

C’est bien le seul avantage que l’on peut y trouver !

Mais il faut positiver et ne pas s’avouer vaincue.

Les rhumatismes, l’arthrose, le mal de dos sont les maladies du 21 ème siècle, au même titre que l’obésité, le surpoids et l’hypercholestérolémie.

Ces problèmes touchent en fait la majorité des personnes dites 50+, c’est-à-dire qui commencent à rentrer dans le cycle de la cinquantaine.

Les douleurs articulaires sont accentuées par une mauvaise hygiène de vie, comme une alimentation déséquilibrée et une sédentarité importante. La vie moderne ne nous facilite pas la tâche, car si on peut adouber les progrès de la médecine, de la nutrition et de la modernité, le revers de la médaille est le markéting, la voiture et l’abondance de consommation à portée de main.

Il faut donc savoir s’adapter et choisir les produits bons pour vous et ceux qu’il faut laisser de côté.

La première chose à faire de refaire des assouplissements le matin et au cours de la journée, car un corps en mouvement et en extension va être plus souple et plus tonique. Il faut aussi refaire de l’exercice physique à raison de 3 heures par semaine à espacer a cours de la semaine, et commencer léger pour ne pas se blesser.

Il faut également retrouver une hygiène de vie plus appropriée, ne pas se coucher trop tard pour laisser le corps se reposer et se réparer la nuit, pour éviter de surcharger les systèmes de détoxification de l’organisme en arrêtant alcool et cigarettes et en surveillant son alimentation.

Le principe acido-basique est aussi peu connu, de nombreux aliments industriels favorisent l’acidité du corps, d’autres favorisent l’alcalinité du corps, il faut un juste équilibre entre les 2.

Il est fort de constater que toutes les bonnes choses alimentaires vont rendre l’organisme plus acide. Les aliments que l’on ne consomme pas assez, les légumes, les fruits frais, les céréales complètes, les eaux de boisson gazeuses (pas toutes) et les plantes médicinales vont alcaliniser l’organisme, c’est-à-dire rapprocher le PH de 7.4 et par là même diminuer les inflammations potentielles à tous les niveaux, articulaire, vasculaire, cérébrale, stomacal et intestinal.

Au niveau articulaire, les processus anti-inflammatoires doivent être diminués, en apportant des actifs spécifiques comme le collagène, la glucosamine et la chondroitine, des anti-oxydants puissants et des oméga 3 ou des oméga 3 libres tirés de l’huile de krill qui vont en fait soulager les processus inflammatoires et permettre au cartilage et à l’articulation de se reconstruire.

Il faut au moins 3 mois aux chondrocytes pour pouvoir regénérer le tissu matriciel cartilagineux et ce processus est d’autant plus lent que l’on devient âgé.

La glucosamine va permettre de renforcer les ponts entre les fibrilles de collagène, le silicium organique va en faire de même tout en conservant la flexibilité de l’articulation. Le jus de curcuma par la présence de curcuminoides  et de nombreux autres anti-oxydants vont avoir des effets anti-oxydants puissants proches de ceux apportés par l’harpagophytum procumbens.

A ce titre, il est préférable  de consommer le jus frais de curcuma qui va conserver l’intégralité des actifs, y compris les huiles essentielles et les composés aromatiques qui disparaissent généralement dans les extraits  de curcuma.

silicium-prele-ortie-naturland

Silicium organique, oligo-élément oublié du monde médical !

silicium-prele-ortie-naturlandLe Silicium se trouve à l’état naturel dans le sol sous forme de roche et sous la forme moléculaire SiO2, forme très stable et très compacte. Cette forme dioxyde de silicium est très peu assimilable par le corps qui a besoin de silicium organique pour pouvoir l’assimiler plus facilement.

Mais qu’Est-ce que le Silicium en fait ?

Le Silicium est un minéral que l’on trouve en quantité peu importante dans l’organisme d’où son nom de oligo-élément. Mais si on a répertorié plus de 60 minéraux dans l’organisme, tous ne sont pas indispensables. Il y a des oligo-éléments qui ne sont pas présents mais qui présentent des qualités biochimiques intéressantes pour renforcer le terrain ;

il y a des oligo-éléments indispensables qui doivent être apportés par l’alimentation, comme le Fer, l’Iode, le Zinc, le Cuivre, le Sélénium, le Chrome, le Molybdène, et le Fluor à certaines périodes de notre vie. Les concentrations de ces oligo-éléments sont de l’ordre de 1 mg / kg de poids.

Il y a les minéraux indispensables comme le magnésium, le calcium et le phosphore dont les quantités nécessaires sont plus importantes.

Il y a enfin les oligo-éléments qui se trouvent en quantité suffisante dans l’alimentation et qui ne sont pas indispensables puisque à portée de notre fourchette.

Le Silicium en fait partie et est normalement apporté par l’alimentation.

Le monde scientifique a d’ailleurs qualifié le silicium de non indispensable, mais les recherches biochimiques modernes ont mis en évidence des rôles insoupçonnés du Silicium et surtout el fait qu’après 50 ans, la plupart des organismes deviennent carencés en Silicium.

L’utilité du silicium organique :

Le silicium se trouve normalement dans les eaux de boisson, dans les eaux minérales et dans les céréales complètes au niveau de la coque cellulosique qui entoure les graines. Le silicium est aussi présent dans le collagène. L’alimentation moderne, basée sur des céréales raffinées et ne mettant plus en présence les os, les cartilages et le collagène pour des soucis gustatifs et de présentation, est à l’origine des carences en silicium. De plus les eaux minérales sont de plus en plus filtrées pour éviter toute contamination bactérienne et les filtres ou les procédés de clarification appauvrissent les eaux en silicium et en minéraux.

Enfin, avec l’âge , le phénomène de digestion et d’assimilation est plus difficile et on s’aperçoit que si la carence n’est réellement pas présente, il y a des carences localisées à certaines articulations précises, en fait les articulations qui sont très sollicitées.

Le silicium rentre dans de nombreuses réactions du métabolisme et permettent entre autre la synthèse des hormones. Sa concentration est importante au niveau de la peau, des artères et du thymus. Sa concentration diminue fortement avec l’âge, et on décèle également un rôle important de protection du cerveau et un renforcement de l’immunité  quand sa concentration est optimale.

Silicium et articulations :

Le silicium rentre enfin dans la structure du cartilage articulaire et participe avec la glucosamine aux ponts qui existent entre les fibrilles de collagène et au niveau des glycoaminoglycanes.

Le Silicium d’une part permet de mieux structurer le cartilage et de la renforcer tout en apportant flexibilité. Le silicium permet également de stimuler la présence des chondrocytes qui régénèrent le cartilage et le liquide synovial.

Il faut apporter environ 80 mg de silicium élément par jour pour éviter les carences.

le silicium organique est disponible sur le site www.biosantesenior, sous forme de gélules ou de liquide à boire tous les jours.