Archives du mot-clé biosantesenior

cure-detox-foie-intestin-biosantesenior

Cure Detox Bio et vitalité de votre organisme !

La cure detox, effet de mode ou réalité santé ?

cure-detox-foie-intestin-biosanteseniorLa cure detox est une expression à la mode, mais qui a un fondement très scientifique, car la detoxification est un processus métabolique très important et encore plus important dans le futur, du fait des innombrables intoxications dont l’organisme est l’objet : pollution, tabagisme, alcool, graisses saturées, pesticides, conservateurs, etc…

On dénombre pas loin de 300 différent pesticides ingérés chaque jour, provenant de l’alimentation, des fruits et des légumes, des céréales ainsi que provenant de la viande, du lait et des produits animaux. L’eau est également contaminée, car les pesticides sont très rémanents et vont pénétrer à partir des sols de culture, dans les nappes phréatiques.

Cela devient un réel problème de société, souvent tabou quand on se rapproche des organisations alimentaires, car ces intoxications chroniques dépassent nos capacités à les contrôler.

La Cure Detox doit être centrée sur 2 organes principaux qui sont le Foie et les intestins, afin de soulager l’organisme et de retrouver du PUNCH.

Cure Detox Foie :

Le foie permet de filtrer le sang et de filtrer un grand nombre de toxines, essentiellement d’origine digestive.

La detoxification de phase 1 est représentée par le système Cytochrome P450, suivi de 2 autres phases qui vont permettre d’éliminer un grand nombre de molécules indésirables.

Pour aider la fonction du foie, il est important de réguler son alimentation et d’éviter pendant la période de la cure, tout excès en graisses, en sel, en protéines animales et en sucre.

La fonction hépatique est assurée par les cellules hépatiques qui nécessitent des actifs pour gérer le métabolisme et il faut donc éviter toute carence en minéraux et en vitamines, en particulier les oligo-éléments qui rentrent dans les réactions de détoxification, comme le Cuivre, le Molybdène, le Zinc, le Manganèse, le selenium et le soufre, mais aussi des acides aminés soufrés. Les enzymes qui entrent en jeu nécessitent vitamine C, vitamines du groupe B et selenium pour aider la glutathion peroxydase. Les complexes micro-nutritionnels sont destinés à soutenir les fonctions de détoxication du foie à travers les enzymes de phase 1 et 2 : sulforaphane, taurine à dose physiologique (200mg), vitamines du groupe B, minéraux et antioxydants.

Les plantes qui vont aider le fonctionnement du foie sont : artichaut, radis noir, romarin, chardon-marie, curcuma, le desmodium est particulièrement intéressant pour favoriser la régénération des cellules du foie suite à une atteinte médicamenteuse, alcoolique ou virale (hépatite). La Chlorella est quant à elle davantage utilisée pour favoriser l’élimination des métaux lourds.

 Cure Detox intestinale :

Il faut également centrer son action sur le fonctionnement intestinal et favoriser le transit digestif et la sécretion de la bile qui vont aider la digestion et également désengorger la vésicule biliaire, et par là-même le fonctionnement hépatique à l’origine de la bile.

Il est recommandé de prendre des fibres solubles, des ferments lactiques,  et des plantes amers qui vont aider à digérer et à stimuler le foie par la même occasion, aubier de tilleul, artichaut, pissenlit, fumeterre, et chrysanthellum.

Au lieu de faire des cures d’inter-saison, une nouvelle tendance est d’entretenir sa cure detox toute l’année afin de mieux faire fonctionner l’organisme au fil des saisons et des années.

L’organisme s’en portera d’autant mieux et votre énergie et votre vitalité s’en trouveront décuplées

hypothyroidyon-iode-thyroide-catalyons

Hypothyroidyon, Iode et métabolisme !

hypothyroidyon-iode-thyroide-catalyonsLe métabolisme de l’organisme humain est complexe, comme le sont également les implications des oligo-éléments.

Quand on parle de thyroïde, cela est encore plus complexe, car les hormones thyroïdiennes sont également impliquées dans de nombreuses réactions métaboliques.

Mais la complexité démarre au sein de la thyroide pour fabriquer les hormones thyroidiennes.

Les hormones thyroidiennes sont vitales pour le bon fonctionnement de nombreux organes et réactions métabolites, elles permettent une croissance correcte ainsi qu’un fonctionnement correct du métabolisme à tous les niveaux.

En dehors de l’oligo-élément essentiel qui est l’iode, essentiellement fourni par l’alimentation, en particulier par le sel marin iodé, qui est le constituant principal des hormones thyroïdiennes, et qui peut être un facteur limitant en cas de carence, un second oligo-élément essentiel, le sélénium, est nécessaire pour synthétiser les hormones thyroïdiennes. La glande thyroïde a en effet la plus haute concentration en sélénium, en proportion à sa taille.

L’iode va être assimilé sous forme d‘un ion qui est capté dans le sang sous forme de « I-«  qui est transformé dans les cellules de la thyroide, les thyrocytes soit en ion « I+ » soit en iode « I2 » cela grâce à des enzymes oxydatives appelés les peroxydases.

 

Les autres oligo-éléments impliqués :

 

Plusieurs protéines comme par exemple la séléno-cystéine, la  glutathion peroxydase et la sélénoprotéine sont présentes au niveau du tissu thyroidien, car les thyrocytes sécrètent du péroxyde d’hydrogène au cours de leur existence, en effet, au cours de la formation d’une protéine appelée thyroglobuline qui va connecter l’iode et la tyrosine dans le processus de formation de l’hormone thyroidienne de base, beaucoup de H2O2 est formé et doit être éliminé par la suite ; et il est nécessaire d’avoir un système de défense anti-oxydant optimal au sein de la thyroide, afin de protéger la fonction thyroïdienne et la protection de la glande.

Dans les modèles animaux expérimentaux et une forte carence en sélénium à long terme conduit à la fibrose après de fortes charges d’iode. Combinés ensemble, l’iode et le selenium vont agir de concert et entretenir la fonction thyroïdienne, ce qui va se traduire à une augmentation du métabolisme avec augmentation de la vitalité et un entretien de l’ensemble des organes.

 Supplémentation en oligo-éléments :

Ces deux oligo-éléments, l’iode et le sélénium, sont généralement présents  dans les couches supérieures du sol. Ces 2 composés essentiels sont répartis de façon différente en fonction des régions, façonnées au fil des différentes époques géologiques.

La culture intensive ainsi que nos habitudes alimentaires peuvent créer des carences en oligo-éléments qui peuvent se répercuter sur la thyroïde.

Une supplémentation sera donc très utile afin de se prémunir de tels carences. On associe généralement l’iode à des oligo-éléments du type Bore cuivre zinc et selenium.

cuivre-oligo-element-biosantesenior

Le cuivre est le matériau de surface de contact le plus efficace contre le Staphylocoque doré.

 

cuivre-oligo-element-biosanteseniorOn appelle le SARM, le  Staphylococcus aureus résistant à la méticilline. Il s’agit d’un staphylocoque doré qui est porté par de nombreuses personnes d’une façon asymptomatique et qui est à l’origine d’infections nocosomiales généralement attrapées à l’hopital.

Le Staphylocoque doré SARM continue d’être un problème majeur depuis son émergence dans les hôpitaux, il y a environ une trentaine d’années.

Le staphylocoque doré :

En 2005, il a été estimé qu’environ 90 000 patients ont eu des infections invasives au SARM aux Etats-Unis. Ces infections ont malheureusement abouti à 19 000 décès environ, soit dans 20 % des cas.

Le SARM est un problème de santé majeur qui n’est plus limité aux unités de soins intensifs, ce problème se généralise dans l’ensemble des hopitaux et devient l’infection nosocomiale la plus répandue dans les hopitaux, en touchant l’ensemble des patients qui séjournent à l’hopital.

Le staphylocoque doré resistant se transmet généralement par les mains  entre les patients et le personnel médical.

Il y a également de plus en plus de preuves que les surfaces environnementales peuvent également servir d’important réservoir aux bactéries infectieuses, en contribuant à leur diffusion.

Les infections liées au staphylocoque doré résistant continuent de causer des problèmes, non seulement dans le cadre des soins de santé et hospitaliers, mais aussi chez les animaux de la ferme.

Aux Pays-Bas, une nouvelle souche de SARM, liée à l’élevage porcin a été signalée, et une enquête sur les porcs a constaté que près de 40% des animaux sont porteurs sains de ce clone bactérien.

Il y a un lien immédiat entre les animaux d’élevage et les agriculteurs, et le risque potentiel de se propager des animaux aux agriculteurs et ensuite au grand public est un risque possible et très sérieux.

Les personnes qui sont des porteurs sains du staphylocoque doré sont généralement plus jeunes que les patients ayant développé des infections nosocomiales liées au staphylocoque doré SARM.

La moitié de tous les staphylocoques dorés présents aux États-Unis et en Europe sont résistants à la pénicilline, la méticilline, la tétracycline et l’érythromycine. En 2005, les deux tiers des infections non hospitalières et ayant comme origine des staphylocoques dorés concernent des souches résistantes à la méticilline.

 

Le rôle de l’argent et du cuivre dans la lutte contre le staphylocoque doré :

Ces 2 oligo-éléments cuivre et argent sont des métaux aux propriétés antimicrobiennes bien connues, on évalue leur efficacité sur le staphylocoque doré en faisant varier la température et l’humidité du milieu ambiant.

Alors que les ions d’argent sont efficaces à un  taux d’humidité élevé (avec une hygrométrie supérieure à 90%) et à une haute température de 35 °C, des conditions similaires à celles du corps humain ; il n’y a pas de réponse significative à une plus basse température et dans des conditions typiques liées aux environnements intérieurs des locaux hospitaliers.

Il y a par contre des niveaux d’efficacité élevés affichés par les alliages contenant du cuivre, et à des niveaux de température et d’humidité identiques à ceux des locaux hospitaliers.

Le principe est d’utiliser le cuivre au sein d’alliages dans les matériaux, afin de réduire la capacité des microbes à croître et à survivre sur les objets et dans l’environnement extérieur. Cette utilisation doit se faire également dans les lieux à forte population, écoles, universités, prisons, …

L’utilisation d’alliages de cuivre dans les matériaux de surface a une action anti-microbienne directe pour réduire les concentrations des staphylocoques de type SARM dans les milieux cliniques et hospitaliers.

Le Cuivre antimicrobien est le matériau de surface de contact le plus efficace dans la lutte contre les microbes pathogènes, tuant plus de 99,9% des bactéries dans les 2 heures d’exposition. Aucun autre matériau, ou revêtement contenant de l’argent, ne sont aussi efficaces.

Utilisation des oligo-éléments au niveau de l’organisme :

Le Cuivre, ainsi que l’Argent appliqués sur la peau et utilisés comme gargarismes, ont une action similaire sur les bactéries et les infections localisées sur la peau et au niveau de la sphère ORL. Ces oligo-éléments présentent l’avantage d’être très actifs sans provoquer de résistance particulière de la part des bactéries. On associe généralement le Cuivre, l’Argent et l’Or pour obtenir un complexe à la fois anti-microbien et renforçant le terrain immunitaire.

draineur-minceur-brûleur-de-graisse

Draineur minceur ou brûleur de graisse ?

 

draineur-minceur-brûleur-de-graisseLes  Solutions minceur au naturel vous sont proposées ici !

Draineur minceur, bruleur de graisse, cure detox bio…certes, ces termes n’ont rien de glamour, mais ils vous aideront à coup sûr dans votre lutte contre le fléau des kilos superflus dont vous voulez vous débarrasser.

Que vous soyez au régime ou non, l’essentiel est de privilégier le naturel : des apports alimentaires équilibrés et limités en calories, une hydratation suffisante, du sport (pour les plus courageuses) et, enfin, un drainage aidant à délocaliser les graisses stockées.

La phytothérapie joue un rôle essentiel dans ce cadre, en vous proposant des solutions minceur naturelles, tant en termes de draineur minceur (cure detox bio, detox minceur) que de bruleur de graisse.

 

Draineur minceur, pour cibler votre amincissement :

Parmi ses nombreuses fonctions, l’organisme élimine quotidiennement les déchets et toxines qu’il produit, mais une alimentation trop riche ou un manque d’activité physique peuvent l’empêcher de jouer son rôle correctement et aboutir à un état de fatigue, différentes douleurs et des kilos en trop.

A l’aide de plantes aux vertus reconnues (thé vert, maté gelule, marc de raisin…), une cure detox minceur permet de débarrasser le corps de ses toxines, tout en facilitant la perte de poids et le délogement de la graisse localisée.

 

Brûleur de graisses, pour vous débarrasser des graisses les plus tenaces :

Vous avez déjà perdu du poids ou vous commencez un régime…Or le déstockage des graisses les plus anciennes s’avère l’exercice le plus délicat.

Un brûleur de graisses vous aidera, non seulement à mobiliser cette masse graisseuse pour la déloger plus aisément, notamment au niveau des cuisses, du ventre et des hanches, mais agira également sur les problèmes de rétention d’eau. Le brûleur de graisses augmente, par ailleurs, la dépense calorique et donne une sensation de satiété pour lutter contre les fringales. Choisissez une solution naturelle grâce à des plantes médicinales dédiées (fèves de cacao, ananas, papaye fermentée, guarana minceur…).

La phytothérapie au service de la detox bio :

Comment choisir un draineur efficace pour une cure detox minceur elle-même efficace !

Le thé vert, consommé depuis la nuit des temps, est considéré comme un breuvage, mais aussi comme un remède, grâce à ses propriétés thérapeutiques.  Pami ses nombreuses vertus, le thé vert est reconnu pour ses vertus diurétiques et brûleur de graisses.

Le thé vert favorise ainsi la perte de poids, y compris dans le cadre du traitement de l’obésité.

Le marc de raisin, riche en nutriments, est un draineur naturel. Régulateur intestinal, le marc de raisin facilite la perte de poids et réduit la cellulite en libérant les amas graisseux.

Le maté gelule présente des vertus similaires au thé vert. Excellent stimulant, le maté gelule apporte vitamines et minéraux, tout en favorisant la perte de poids, la combustion des graisses et l’élimination des déchets organiques.

 

Un brûleur de graisse naturel : le Guarana Minceur !

Le guarana minceur, une matière végétale originaire d’Amazonie, offre une solution deux en un : une boisson tonique et un bruleur de graisse réunis. Idéal pour améliorer son endurance, le guarana minceur contribue également à la démarche de perte de poids.

De son côté, la papaye fermentée riche en papaine présente des qualités essentielles dans le cadre d’une cure d’amincissement. La papaye vous permet d’affiner votre silhouette et de lutter contre la cellulite.

L’ananas, riche en vitamines et en minéraux, est une vraie source minceur. Reminéralisant, mais aussi riche en bromélaine, l’ananas offre non seulement une action diurétique, mais également contribue à déstocker les graisses. Il lutte également contre l’effet peau d’orange.

Les fèves de cacao, source d’énergie, permettent de brûler des calories et favorisent la réduction de poids, en favorisant le processus de thermogénèse. Les fèves de cacao contribuent efficacement au déstockage des graisses.
L’ensemble des ces produits de phytothérapie sont disponibles sur le site www.biosantesenior.fr

douleurs-articulaires-glucosamine-cartilan

5 moyens efficaces pour soulager ses articulations sensibles :

douleurs-articulaires-glucosamine-cartilanSelon l’avis de tous les scientifiques et de tous les praticiens, l’arthrose est la forme la plus courante d’inflammation qui affecte des millions de personnes à travers le monde.

Typiquement, l’arthrose se développe avec l’âge, et elle est tout simplement causée par la conjonction d’une utilisation poussée des articulations au cours des mouvements et de la locomotion lié à une dégénérescence du cartilage articulaire qui sert de protection. Les rhumatismes arrivent généralement à partir de 55 ans, mais cela est très variable en fonction de l’activité des personnes, de l’alimentation et du surpoids éventuel qui va augmenter le risque de développer de l’arthrose à des âges plus jeunes.

Bien que l’arthrose soit commune, il se produit souvent des douleurs importantes pour les personnes qui en souffrent. L’arthrose ne peut pas être complètement guérie, mais il y a certains moyens qui peuvent soulager la douleur.

 

Faire de l’exercice en douceur :

L’exercice aide à renforcer les muscles autour des articulations touchées, ce qui peut rendre vos articulations plus stables tout en aidant à réduire la douleur associée à l’accomplissement des tâches courantes au jour le jour. L’exercice est également bon pour les gens souffrant d’arthrose, mais vous devez être logique sur les types d’exercices que vous choisissez. Les exercices doux comme la marche, la natation et le vélo sont les meilleurs, et ils doivent être effectués à un rythme lent, voire un  rythme modéré au bout de quelques semaines.

Lorsque vous démarrez votre exercice hebdomadaire, vous pouvez expérimenter une douleur supplémentaire. Cela va généralement disparaître après l’échauffement et dès que l’on s’habitue à l’exercice, mais si ce n’est pas le cas, il faut en  parler avec son médecin au sujet de ces difficultés.

Ajouter des acides gras Oméga-3 ainsi que du Silicium à votre alimentation :

Les acides gras Oméga-3 peuvent aider à soulager les douleurs articulaires en réduisant l’inflammation globale au niveau de l’organisme. Les acides gras oméga-3 sont plus riches dans certaines aliments : poissons gras comme le saumon, la truite, le maquereau et le hareng. Stocker des sardines en conserve, du thon ou du saumon surgelé à la maison est une excellente façon de vous assurer que vous aurez des aliments riches en oméga-3 disponibles en tout temps. Vous pouvez également utiliser des compléments alimentaires, si votre alimentation ne contient pas suffisamment de ces graisses dites bénéfiques.

Il en est de même pour le silicium organique qui est de moins en moins présent dans notre alimentation du fait de l’industrialisation poussée des cultures et de la préparation des aliments et des eaux de boisson.

Il faut consommer plus de céréales complètes, car le silicium se trouve dans l’enveloppe des céréales, dans les légumes et dans la verdure. Le silicium organique est très riche dans la prêle, l’ortie piquante et le bambou, comme ce ne sont pas des aliments que l’on consomme régulièrement, la meilleure façon pour ne pas être carencé est de prendre des compléments alimentaires qui vous apporteront la juste dose de silicium quotidienne qui doit être d’environ 60 à 80 mg par jour, en englobant toutes les sources alimentaires.

 

Equilibrer votre balance acido-basique :

On parle ici d’acidité, d’acidose et d’alcalinité.

C’est un principe très connu des naturopathes : l’organisme a un PH équilibré, légèrement alcalin de 7,4. Si ce PH évolue vers le bas, et devient un peu plus acide, il s’ensuit des inflammations plus fréquentes au niveau de l’organisme. Plus récemment, la découverte d’une protéine sanguine, la protéine c-réactive permet de mesurer s’il y a des inflammations persistantes au niveau de l’organisme. Certains régimes alimentaires spécifiques dits anti-inflammatoires sont préconisés pour abaisser l’acidité de l’organisme et limiter les inflammations ; il s’agit de manger plus de légumes verts, plus de fruits, plus de céréales complètes et moins de viande et de charcuterie dans les grandes lignes. Les Oméga 3 ainsi le potassium vont jouer un grand rôle. Enfin des plantes médicinales sont des aides précieuses pour équilibrer la balance acido-basique comme le lithothamne, une algue calcaire qui est basifiante. Notons aussi l’intérêt des jus de légumes et des jus de fruits frais qui améliorent le terrain basifiant.

 

Essayez les compléments alimentaires à base de Glucosamine :

L’utilisation sur le long terme de compléments alimentaires tels que le sulfate de glucosamine, le sulfate de chondroitine et l’acide hyaluronique peut également apporter un certain soulagement en reconstituant le liquide synovial et la trame cartilagineuse des articulations touchées. La Glucosamine est un produit issu naturellement des cartilages d’organismes marins, si on parle de glucosamine marine, et son utilisation sur le long terme est idéal pour entretenir des articulations à partir de 50 ans, en plus les effets secondaires sont pratiquement absents. Notons aussi l’intérêt du jus de curcuma et de l’harpagophytum qui sont des anti-inflammatoires puissants qui vont permettre de soulager rapidement la sensibilité articulaire, tout en les protégeant par la présence d’anti-oxydants puissants.

 

Le Traitement par la chaleur et la glace :

La chaleur ou la glace peuvent aider à soulager la douleur liée à l’arthrose. La glace aide généralement à réduire les spasmes musculaires et les tensions liées à l’arthrose et  la chaleur peut quant à elle calmer la rigidité articulaire. On utilise généralement le froid pour les douleurs articulaires, afin de calmer l’inflammation localisée, mais cela dépend aussi des préférences de chacun pour soulager ses douleurs.

 

Les compléments alimentaires à base de glucosamine et d’ harpagophytum sont disponibles sur www.biosantesenior.fr

bore-cerveau-os-arthrose-oligo-element-catalyons

Oligo-élément Bore

bore-cerveau-os-arthrose-oligo-element-catalyonsLe Bore est un oligo-élément qui est en passe de devenir un minéral essentiel à la santé et au bon fonctionnement de l’organisme. Le mot bore tire son origine du moyen orient et provient du terme « borax », un composé qui contient l’élément bore, et est le plus souvent trouvé dans les régions ou le climat est sec.

L’importance du Bore pour la santé humaine était pratiquement inconnue jusqu’au milieu des années 1980, où des scientifiques ont enfin découvert les rôles très importants que le Bore peut jouer dans l’organisme. Il n’est pas surprenant que vous ne connaissiez pas ou peu de choses sur cet oligo-élément.

 

Les découvertes scientifiques faites sur le Bore :

Pendant de nombreux siècles, les naturopathes appelés dans ce temps les guérisseurs ont donné à leurs patients  qui avaient des crises d’excitation un sel sédatif à base d’acide borique, une molécule contenant du bore.

Aujourd’hui, il a été scientifiquement démontré que le bore est important pour la fonction cérébrale, en particulier dans l’amélioration de la mémoire, de la fonction cognitive, et de la coordination entre le cerveau et l’œil et entre le cerveau et la main.

Les plus fortes concentrations de bore se trouvent dans l’eau potable et le sol de certaines régions les plus sèches dans le monde, des régions quasi-désertiques comme la mer rouge au Moyen-Orient, les déserts de l’intérieur de l’Australie, ou les déserts des États-Unis et au Chili. Au niveau géologique, une grande quantité de minéraux se trouvent au moyen orient et en Afrique de l’ouest.

Des preuves récentes continuent de monter que le bore peut également réduire les symptômes liés aux douleurs articulaires. Bien que le lien entre l’arthrose et le bore aient été découverts chez les animaux d’élevage, chez les moutons et les poulets, les chercheurs ont trouvé une relation de cause à effet entre la quantité de bore contenue dans l’eau provenant du sous-sol, et l’incidence de l’arthrose au sein des populations.

Par exemple, dans les zones les plus arides du monde, l’incidence de l’arthrose a tendance à être considérablement plus faible que dans les zones où il pleut beaucoup plus.

Les zones arides sont en fait des zones où il y a  les plus fortes concentrations de bore dans l’eau potable et dans le sous-sol. Il est maintenant bien connu que le bore peut être plus facilement lessivé du sol par la pluie dans les climats humides occidentaux et continentaux. C’est une des raisons pour laquelle, de nombreux agriculteurs et éleveurs vérifient la concentration de bore dans leur sol. Si les concentrations de bore sont faibles, les éleveurs et les agriculteurs  peuvent épandre sur leurs cultures ou apporter à l’alimentation du bétail des nutriments supplémentaires contenant cet oligo-élément important.

 

Des preuves convaincantes relient la faible consommation de bore à une incidence accrue de l’ Arthrose. Dans certaines parties de l’Australie, par exemple, où l’eau potable contient des niveaux élevés de bore (au-delà de 7 ppm), il n’y a pas d’incidence d’arthrose chez les humains ou les animaux.

Il en est de même en Israël, avec des niveaux de bore élevés dans le sous-sol, et où l’incidence des inflammations articulaires est moins de 1% par rapport à des taux de 20% aux États-Unis, où les concentrations en Bore dans le sous-sol sont très faibles.

L’inverse est également vrai. Dans certaines parties du monde où la consommation de l’oligo-élément bore provenant de la nourriture et de l’eau de boisson est en dessous de 1 milligramme par jour, l’incidence de l’arthrose est entre 20% et 70%.

Rôle du Bore dans le métabolisme :

La capacité du  Bore à soulager l’arthrite provient du rôle de cet oligo-élément dans la formation des hormones stéroïdes spécifiques. Le Bore peut se complexer avec des groupes hydroxyle et aider à la formation des corticostéroïdes, qui sont connus pour soulager les symptômes inflammatoires associés à l’arthrite rhumatoïde.

Le Bore participe également à la solidité des os en améliorant l’assimilation du calcium et du magnésium, et permet de lutter contre l’ostéoporose des Séniors.

La plupart des réserves d’eau souterraine aux États-Unis et en Europe ont des concentrations très faibles en bore. Certaines eaux minérales en bouteille sont une source assez riche, apportant jusqu’à 4,5 mg par litre. Les fruits comme les Poires, les raisins, les noix, le choux, le persil et le pissenlit sont également de bonnes sources, mais leur concentration en bore dépend de la richesse des sols sur lesquels ils ont été cultivés. On constate généralement une carence prononcée dans tous les pays occidentaux du fait de l’alimentation et mais aussi de l’intensification des cultures qui appauvrissent les sols.

 Résultats de la recherche médicale sur le Bore :

Un faible apport en bore (moins de 2 mg / jour) a été associé à un risque accru de développer des phénomènes d’arthrose de 20%. Les oligo-éléments jouent des rôles importants dans la conservation de l’appareil locomoteur.

Des niveaux adéquats de bore qui sont de l’ordre de 13 mg par jour peuvent améliorer le fonctionnement du cerveau, et semblent augmenter les niveaux d’oestrogènes et de testostérone.

Il existe des preuves comme quoi les concentrations de bore diminuent au niveau des têtes fémorales, des os, et dans le liquide synovial des personnes atteintes d’arthrite.

Les os des patients prenant des compléments alimentaires à base de Bore sont beaucoup solides que ceux des patients qui n’utilisent pas les suppléments.

Chez les femmes en période de post-ménopause qui présentent des déficiences en magnésium, il a été scientifiquement démontré que 3 milligrammes de bore par jour permettent :

L’amélioration de la fixation osseuse du calcium et du magnésium,

Des élévations des concentrations sériques de la testostérone dans la circulation, et des élévations des concentrations sanguines du bêta-estradiol (une forme d’oestrogène).

Des améliorations similaires peuvent également être remarquées en cas de carence en vitamine D en période de post-ménopause.

Aucun apport journalier recommandé (AJR) n’a été établi pour le bore, du fait de l’ignorance scientifique de son importance, mais on estime qu’il faut apporter en fonction de l’âge et de l’état physiologique de la personne, 2 à 3 mg par jour.

Le bore est plus abondant dans les poires, les pommes et les raisins cultivés dans un sol riche en bore. Les autres sources alimentaires potentielles sont les légumineuses (fèves de soja), les noix et les légumes verts à feuilles, encore une fois en supposant que les concentrations en bore dans le sol où les denrées alimentaires ont été cultivées, étaient suffisantes.

L’oligo-élément Bore est disponible sur www.biosantesenior.fr

levure-de-riz-rouge-bienfaits-cholesterol-biosantesenior

La Levure de riz rouge sur Biosantesenior.fr

 

levure-de-riz-rouge-bienfaits-cholesterol-biosanteseniorÀ la fin des années 1990, les entreprises de compléments alimentaires ont commencé à commercialiser la  levure de riz rouge sous forme d’extraits dans le but de réduire le taux de cholestérol. Mais la FDA américaine a interdit alors la vente de tous les compléments alimentaires contenant de la levure de riz rouge aussi appelé Xuezhikang. Cette décision a été prise parce que la levure de riz rouge contenait un actif équivalent activement à une statine brevetée, la lovastatine, qui était vendue avec grand succès aux USA à cette période.

 

Niveau d’activité de la Levure de riz rouge :

Le procédé traditionnel d’obtention de la levure de riz rouge est  le procédé de préparation standard utilisé, afin de garantir un taux en actifs reproductible entre chaque lot, et une activité hypolipémiante contrôlée

La baisse du cholestérol total et du LDL Cholestérol peuvent atteindre des valeurs élevées de 26 % de baisse après 2 mois de cure avec des préparations dosées à 10 mg de monacoline K consommées d’une façon quotidienne.

En outre, il semble y avoir des résultats plus faibles concernant l’effet de la levure de riz rouge sur les lipoprotéines de haute densité (HDL-C).

Bien qu’elles soient rares, certaines études disponibles fournissent aussi une preuve intéressante sur la réduction des plaques d’athérome en prenant de la levure de riz rouge sur le long terme.

L’inhibition de la synthèse du cholestérol par les monacolines est similaire à l’action des statines commerciales, comme la lovastatine.

La Monacoline K présente dans le riz rouge fermenté avec la levure Monascus purpureus Went, est identique à la structure moléculaire de la lovastatine, une statine largement par des millions de personnes , ce qui explique son activité hypocholestérolémiante.

Il est par contre suggéré dans la littérature que l’effet hypolipémiant de la levure de riz rouge ne peut être représenté que par l’inhibition de l’HMG-CoA réductase, mais par une synergie de tous les composants.

la présence d’autres composants dans la levure de riz rouge, tels que les phytostérols  végétaux de type H-sitostérol,  campestérol, stigmastérol, des saponines et de la sapogénine; des isoflavones et des glycosides d’isoflavones, et enfin des oligo-éléments comme le sélénium et du zinc.

L’activité de la levure de riz rouge agirait également sur l’assimilation au niveau intestinal en limitant la digestion du cholestérol, mais serait aussi un excellent anti-oxydant qui protègerait également les lipoprotéines de l’oxydation.

Cependant, il n’existe encore aucune donnée sur les quantités des autres composants dans la levure de riz rouge. Mais ce qui est sûr est que la quantité d’inhibiteurs de l’HMG-CoA réductase présente dans une dose de 2 400  mg de riz rouge fermenté avec Monascus purpureus Went, dosé à environ 9.6 mg de monacoline K, on obtient des effets hypolipémiants semblables à une dose de 10 à 40 mg de Lovastatine.

 

Conseils d’utilisation :

La dose de 10 mg de monacoline K par jour est suffisante pour obtenir une baisse intéressante du cholestérol total, mais la levure de riz rouge est contre-indiquée chez les personnes qui souffrent de problèmes hépatiques ou rénaux, aux personnes qui présentent des douleurs musculaires fréquentes, aux femmes enceintes et allaitantes. Dans ces cas, il est préférable de consulter son médecin avant de prendre ce type de complément alimentaire.

Des levures de riz rouge de très haute qualité sont présentes sur le site www.biosantesenior.fr, et vous apporteront tous les bienfaits de la levure, avec la sécurité du mode de production et des modes d’analyse qualité des produits finis : il s’agit du Staticoncept q10 évolution et de la levure de riz rouge 150 gélules Naturland en format économique.

hypothyroidyon 1 litre catalyons

Les Oligo-éléments

oligo-elements-biosantesenior-frLa santé est sans doute la préoccupation première de la majorité d’entre nous. Pour y arriver il existe des centaines de méthodes et d’astuces naturelles, dont la phytothérapie, l’oligothérapie (par les oligo-éléments) et la nutrithérapie, mais lesquelles sont les plus efficaces ?

Les minéraux et oligo-éléments ont envahi notre vie. Il suffit d’aller faire ses courses au supermarché ou aller dans une pharmacie pour y trouver toute une gamme enrichie en fer, magnésium vitamine C… Il en va de même dans les rayons cosmétiques du baume pour les lèvres, aux soins pour les cheveux, tous les produits mettent en avant leurs performances améliorées par les vitamines, les minéraux et les oligo éléments qu’ils contiennent.

Cette image trop mise en avant par le marketing, fait naitre un sentiment de doute concernant les capacités de ces oligo-elements chez certaines personnes, pourtant ils ont un véritable pouvoir actif sur notre organisme.

Les oligo-éléments peuvent être présents dans l’organisme sous trois formes : celle d’électrolytes (libres dans le plasma et qui participent au maintien de la pression osmotique), sous la forme de molécule transportée (les oligoéléments se déplacent en étant sur une protéine ou sur une molécule organique qui va les conduire jusqu’au tissu où ils seront activement utilisés, stockés ou éliminés) et enfin sous la forme d’une partie intégrante de protéine à laquelle ils seront définitivement liés.

Les oligo-éléments sont apportés en totalité par nos aliments, de ce fait il est nécessaire que l’apport alimentaire soit suffisant mais également varié afin de toujours maintenir le niveau au sein de l’organisme. En effet, tous les oligo-éléments n’ont pas les mêmes fonctions. Les oligo-éléments dits indispensables doivent obligatoirement provenir de notre assiette sous peine d’avoir des carences qui porteront préjudice au bon fonctionnement de notre organisme. Le calcium par exemple est surtout réputé pour renforcé les os, le fer lui est un constituant fondamental de l‘hémoglobine contenu dans les globules rouges sanguins, quant au magnésium, souvent associé à la vitamine B6, il est indispensable pour couvrir le déficit qui se manifeste par des tachycardies, des fourmillements des extrémités ou bien plus difficile à détecter, par des signes généraux comme la fatigue ou les maux de tête.

Pour le docteur Michèle Roussel dans son ouvrage « Le précis des oligo-éléments », les oligo-éléments sont : « les aliments parce qu’ils sont indispensables à la vie et médicaments parce qu’ils contribuent à la guérison de certaines pathologies ». A travers ce livre disponible aux éditions Alpen  http://www.alpen.mc/,  vous apprendrez tout des oligoéléments.

Les Oligo-éléments doivent être de qualité et les laboratoires Catalyons présentent toutes les garanties nécessaires pour être bénéfiques à votre organisme. En effet, les oligo-éléments catalyons sont activés par catalyse et sont sous forme d’ion en solution liquide.

Les catalyons sont disponibles sur le site www.biosantesenior.fr.

silicium-prele-ortie-naturland

Silicium organique, oligo-élément oublié du monde médical !

silicium-prele-ortie-naturlandLe Silicium se trouve à l’état naturel dans le sol sous forme de roche et sous la forme moléculaire SiO2, forme très stable et très compacte. Cette forme dioxyde de silicium est très peu assimilable par le corps qui a besoin de silicium organique pour pouvoir l’assimiler plus facilement.

Mais qu’Est-ce que le Silicium en fait ?

Le Silicium est un minéral que l’on trouve en quantité peu importante dans l’organisme d’où son nom de oligo-élément. Mais si on a répertorié plus de 60 minéraux dans l’organisme, tous ne sont pas indispensables. Il y a des oligo-éléments qui ne sont pas présents mais qui présentent des qualités biochimiques intéressantes pour renforcer le terrain ;

il y a des oligo-éléments indispensables qui doivent être apportés par l’alimentation, comme le Fer, l’Iode, le Zinc, le Cuivre, le Sélénium, le Chrome, le Molybdène, et le Fluor à certaines périodes de notre vie. Les concentrations de ces oligo-éléments sont de l’ordre de 1 mg / kg de poids.

Il y a les minéraux indispensables comme le magnésium, le calcium et le phosphore dont les quantités nécessaires sont plus importantes.

Il y a enfin les oligo-éléments qui se trouvent en quantité suffisante dans l’alimentation et qui ne sont pas indispensables puisque à portée de notre fourchette.

Le Silicium en fait partie et est normalement apporté par l’alimentation.

Le monde scientifique a d’ailleurs qualifié le silicium de non indispensable, mais les recherches biochimiques modernes ont mis en évidence des rôles insoupçonnés du Silicium et surtout el fait qu’après 50 ans, la plupart des organismes deviennent carencés en Silicium.

L’utilité du silicium organique :

Le silicium se trouve normalement dans les eaux de boisson, dans les eaux minérales et dans les céréales complètes au niveau de la coque cellulosique qui entoure les graines. Le silicium est aussi présent dans le collagène. L’alimentation moderne, basée sur des céréales raffinées et ne mettant plus en présence les os, les cartilages et le collagène pour des soucis gustatifs et de présentation, est à l’origine des carences en silicium. De plus les eaux minérales sont de plus en plus filtrées pour éviter toute contamination bactérienne et les filtres ou les procédés de clarification appauvrissent les eaux en silicium et en minéraux.

Enfin, avec l’âge , le phénomène de digestion et d’assimilation est plus difficile et on s’aperçoit que si la carence n’est réellement pas présente, il y a des carences localisées à certaines articulations précises, en fait les articulations qui sont très sollicitées.

Le silicium rentre dans de nombreuses réactions du métabolisme et permettent entre autre la synthèse des hormones. Sa concentration est importante au niveau de la peau, des artères et du thymus. Sa concentration diminue fortement avec l’âge, et on décèle également un rôle important de protection du cerveau et un renforcement de l’immunité  quand sa concentration est optimale.

Silicium et articulations :

Le silicium rentre enfin dans la structure du cartilage articulaire et participe avec la glucosamine aux ponts qui existent entre les fibrilles de collagène et au niveau des glycoaminoglycanes.

Le Silicium d’une part permet de mieux structurer le cartilage et de la renforcer tout en apportant flexibilité. Le silicium permet également de stimuler la présence des chondrocytes qui régénèrent le cartilage et le liquide synovial.

Il faut apporter environ 80 mg de silicium élément par jour pour éviter les carences.

le silicium organique est disponible sur le site www.biosantesenior, sous forme de gélules ou de liquide à boire tous les jours.