Archives du mot-clé extrait de prêle

silicium-organique

Silice organique ou silicium organique ?

 

 Quand on parle de silicium ou de silice, on parle d’oligo-éléments, de roche minérale et d’atomes ; mais quelle est la différence entre silice et silicium ?

 La silice :

silicium-organiqueLa silice est la molécule SiO2 qui est un atome de silicium associé à 2 atomes d’oxygène.

La silice est la roche à l’état pur, et l’on parle ici du minéral brut qui est très résistant et qui contienute une grande partie des roches au sein des sédiments présents dans l’ensemble de la croûte terrestre. Présent dans le sol sous forme de silice ou de silicates comme les ions SiO32-, et SiO44-, la silice sert par exemple à fabriquer le verre en le chauffant à haute température.

La silice en tant que telle est peu assimilable par l’organisme humain et par les mammifères.

La silice du sol est par contre mieux assimilable par les végétaux qui l’assimilent à partir des diatomées, ces fossiles calcaires que l’on trouve dans les sédiments et qui sont l’une des voies de transformation qui permettent aux végétaux de stocker la silice dans les parois cellulosiques qui permettent l’organisation des tiges et des feuilles.

 Le Silicium :

Le silicium est l’atome Si seul et provient de la silice.

Le silicium n’existe pas seul à l’état naturel et on parle de silicium organique lorsque le silicium est présent au sein d’une molécule organique contenant des atomes de carbone,

Il y a du silicium organique naturel comme l’acide silicique ou l’acide orthosilicique ou des siliciums organiques de synthèse comme le silanol par exemple.

Le Silicium est présent dans l’ensemble des végétaux et dans l’ensemble des tissus des mammifères dans des proportions plus ou moins importantes. Plus l’organe a une structure de soutien, plus il sera riche en silicium, les organes les plus riches en silicium sont les os, le collagène et les cartilages.

Le silicium pour être assimilé doit être sous une forme soit d’ion en solution, soit sous forme organique, une source naturelle de silicium est normalement l’eau de boisson mais ses concentrations sont très variables en fonction des régions et des techniques de filtration utilisées afin d’assainir l’eau et la rendre potable.

Une autre source de silicium est l’alimentation, au sein des céréales complètes dont l’enveloppe est très riche en silice et certains végétaux dont les plus riches sont le bambou, l’ortie et la prêle.

On peut dire que ces 3 plantes sont très minéralisées et cela est dû au fait qu’ils poussent dans des sols très minérales. L’intérêt de ces plantes est que la transformation du silicium en silicium organique est déjà opérée au sein du métabolisme du végétal et cela permettra une meilleure assimilation au sein de l’organisme.

 Le silicium organique :

Le silicium organique, comme on vient de le voir est une forme moléculaire contenant des atomes de carbone. La forme la plus assimilable est le silanol, mais cette molécule organique de synthèse n’est plus autorisée dans les compléments alimentaires, on utilise maintenant des extraits de plantes comme des extraits fluides d’ortie, de prêle ou de bambou, afin d’apporter la dose nécessaire de silicium.

Pour bien comprendre :

Le silicium mineral à l’état solide s’appelle  la silice Si02.

Le silicium mineral l’état liquide est  l’acide orthosilicique Si(OH)4 ou l’acide silicique.

Le silicium minéral organique est le silicium organique CH3Si(OH)3 appelé aussi Silanol qui possède au moins un atome de carbone lié à l’hydrogène et de ce fait est la seule source de silicium réellement assimilable par l’organisme.

Les besoins en silicium sont de l’ordre de 80 mg par jour, incluant les apports faits par l’alimentation, Le silicium est un oligo-élément qui est considéré par les scientifiques comme non essentiel, car l’alimentation apporterait l’ensemble des apports, mais  l’alimentation d’aujourd’hui est très carencée en oligo-éléments du fait des cultures intensives et il est très fréquent de développer des carences en silicium après l’âge de 50 ans.

Un apport par complément alimentaire est donc nécessaire chez les séniors.

 Quel actif prendre ? Alors Silice ou Silicium ?

En fait le silicium organique qui serait la plus assimilable n’est plus autorisée dans les compléments alimentaires.

On doit donc consommer du silicium soluble sous forme d’acide ortho-silicique qui provient d’extrait de prêle, d’ortie ou de bambou.

La silice est peu assimilable mais si on parle de silice, de silicium ou de silicium organique, on parle communément de la même chose.

Ce qui est important est de regarder la liste des ingrédients, et les formes les plus actives et les plus économiques sont le silicium de la prêle, de l’ortie et du bambou.