Archives du mot-clé phosphore

oligo-elements-biosantesenior-5

Propriétés des oligo-éléments 4 !

oligo-elements-biosantesenior-2Voici la suite des propriétés des Oligo-éléments avec le Molybdène, le Nickel, L’Or, le Platine, le Phosphore et le Potassium !

 

OLIGO-ELEMENT MOLYBDENE :

 

Le molybdène est un antioxydant, constituant d’enzymes hépatiques très détoxifiantes qui neutralisent les sulfites (présents comme conservateurs du vin et des abricots secs, de la catégorie des conservateurs E210 à 218) et les aldéhydes toxiques (formaldéhyde).

Le molybdène protège également du cancer, de la maladie de Parkinson (sa concentration est diminuée chez les parkinsoniens) prévient l’anémie (fait partie d’une enzyme responsable de l’utilisation du Fer}, prévient les crises de goutte, les inflammations de l’intestin, la maladie de Crohn, la carie dentaire, la chute excessive des cheveux ;

le Molybdène agit enfin sur l’impuissance masculine.

 

OLIGO-ELEMENT NICKEL :

 

Indiqué en cas de cellulite incrustée et d’obésité, le Nickel est également conseillé chez les diabétiques, les personnes anémiés, les personnes ayant un cancer. Le nickel stimule également les glandes salivaires et diminue la rétention d’eau. Le nickel favorise enfin le développement des vitamines A et C.

 

OLIGO-ELEMENT OR :

 

L’or est un oligo-élément non essentiel, utilisé depuis fort longtemps dans la prise en charge des rhumatismes inflammatoires telle que la polyarthrite rhumatoïde. L’or intervient dans  la synthèse du cortisol, ce qui explique son rôle bénéfique sur l’inflammation et l’asthénie.

L’or est apaisant, cicatrisant, anti-infectieux, et très utilisé par les homéopathes en cas d’affections articulaires.

 

OLIGO-ELEMENT PHOSPHORE :

 

Même s’il est vraisemblable que le phosphore ait été déjà connu au 12eme siècle, la découverte de cet élément fut attribuée à H. Brand , en 1669. Le nom dérive du mot grec “fosforos”, qui signifie porteur de lumière ou fournisseur de lumière. Élément essentiel, le phosphore, plus minéral que oligo-élément, intervient avec le calcium dans la calcification des os.

Le phosphore intervient également dans la formation de nombreux composés, indispensables à plusieurs réactions de l’organisme et à la fourniture d’énergie. Déterminer sa concentration sérique est importante (avec celle du calcium), pour le diagnostic de pathologies osseuses ou hormonales mais aussi de troubles rénaux ou de troubles de l’équilibre des ions dans l’organisme. En dehors de son implication dans la structure osseuse, le phosphore est un composant essentiel de toutes les cellules et de toutes les membranes (notamment au niveau du cerveau, au travers des phospholipides). De par son rôle clé dans la composition cellulaire, il intervient dans de multiples réactions enzymatiques ainsi que dans la fourniture et le stockage de l’énergie.

 

OLIGO-ELEMENT PLATINE :

 

Le Platine est conseillé aux personnes soumises aux radiations. Utile dans les troubles ovariens.

 

OLIGO-ELEMENT POTASSIUM :

 

Le potassium, dont le nom dérive du mot arabe “kali” (potasse), est connu depuis desmillénaires. Ce n’est pourtant qu’en 1807 que Sir H. Davy a réussi à l’isoler pour la première fois. Cet élément essentiel pour le corps humain est largement concentré dans les muscles, qui constituent le principal “réservoir” en potassium. C’est un électrolyte qui, avec le sodium et d’autres substances similaires, régule l’équilibre hydro-électrolytique (eau et électrolytes) de l’organisme. Le potassium contribue à maintenir un rythme cardiaque normal, en intervenant dans la conduction des influx nerveux et dans la contraction musculaire. À la base, le potassium intervient dans de nombreux systèmes enzymatiques et contribue au fonctionnement des cellules. Ces fonctions s’expriment tout particulièrement au niveau musculaire. C’est pourquoi le potassium joue un rôle majeur dans le fonctionnement neuromusculaire ainsi que dans les processus de contraction et décontraction musculaire. Plusieurs études ont montré également qu’il interviendrait dans la régulation de la pression artérielle. De plus, il contribuerait à réduire la fréquence des accidents vasculaires cérébraux. Enfin, son implication est évoquée dans la prévention de certaines lésions rénales et dans une baisse du risque de calculs rénaux, du fait de ses interactions avec le métabolisme du calcium.